Brevet / Baccalauréat: ce qu'il faut retenir des annonces du Ministre de l'Education Nationale.


03 avril 2020 - 1043 vues

Ce vendredi matin, le Ministre de l'Education Nationale Jean Michel Blanquer s'exprimer quant aux examens de la fin d'année scolaire. Plusieurs annonces sont à retenir:

L'ensemble des bacs sera validé en contrôle continu.

Les notes en confinement ne compteront pas
Le but : éviter les inégalités dans cette période d’enseignement particulière et garantir l’équité.

Des conditions pour le brevet
L'obtention du brevet sera basée sur la moyenne des notes obtenues durant les 3 trimestres, à exception des notes obtenues durant la période de confinement. Et l’obtention finale du brevet sera suspendue à un contrôle d’assiduité.

Pour les élèves de Première
Pour l’écrit de français, la note sera celle de la moyenne des notes obtenues par l’élève tout au long de l’année dans cette discipline. Les épreuves orales du bac de français sont maintenues et seront organisées entre fin juin et début juillet, sauf si les conditions sanitaires ne le permettent pas. Les élèves étudieront moins de textes exigés : 15 textes pour les filières générales, 12 pour les filières technologiques. Dans les épreuves communes de contrôle continu (histoire, langues vivantes…), la moyenne retenue pour le bac sera l’addition de la note obtenue cette année à celle obtenue en classe de terminale. Les épreuves de spécialités et les épreuves d’enseignement scientifique seront validées par les notes obtenues en contrôle continu.

Pour les élèves de Terminale
Pour obtenir le bac, les élèves seront évalués sur les notes obtenues durant les trois trimestres, sauf période de confinement. De plus, les notes déjà attribuées aux épreuves anticipées sont gardées. Les mentions, elles, sont maintenues. De plus, un jury d’examen sera chargé d’examiner les livrets scolaires, pour valoriser et garantir l’équité. Jean-Michel Blanquer a insisté sur un point : l’assiduité sera fortement prise en compte : rester jusqu’au 4 juillet sera une condition sine qua none pour obtenir le diplôme. Les candidats ayant eu entre 8 et 10 pourront passer les rattrapages dans des conditions habituelles. Les candidats qui n’ont pas le bac en juin pourront, sur décision du jury, passer la session de septembre. La session de septembre aussi ouverte aux candidats libres (écoles hors contrats, CNED…)

Pour les lycées professionnels
Les épreuves de BEP, de CAP ou encore de bac pro seront validées sur la base de contrôle de formations déjà passé et sur le livret scolaire. Chaque situation individuelle sera examinée. La même logique devrait être appliquée aux BTS, même si d’autres détails seront dévoilés dans les prochaines semaines. Ces mesures s’appliquent également aux lycées agricoles.